• Baisse du service de Pascan : un autre coup dur pour les régions

    photo

    Québec, le 6 mai 2015  ̶  La députée de Vachon et porte-parole de l’opposition officielle en matière de transports, Martine Ouellet, et les députés du Parti Québécois de l’Est-du-Québec, Lorraine Richard (Duplessis), Marjolain Dufour (René-Lévesque), Pascal Bérubé (Matane-Matapédia), Sylvain Roy (Bonaventure) et Gaétan Lelièvre (Gaspé), ont déploré la baisse de service du transporteur aérien Pascan et demandent au gouvernement libéral d’intervenir afin d’éviter l’isolement de nos régions.

    « Les baisses de service de Pascan sont immenses ; une baisse de 50% du service pour les régions de la Gaspésie, avec Bonaventure, des Iles-de-la-Madeleine et la Côte-Nord avec Sept-Îles, sans compter la fermeture totale des services à Gatineau et à Havre-St-Pierre. Le transport régional est primordial pour le développement socio-économique de nos régions, déjà mises à mal avec les politiques libérales. Nous demandons au gouvernement d’étudier les possibilités d’intervention pour éviter l’augmentation de l’isolement de l’Est-du-Québec  », a déclaré Martine Ouellet.

    « L’accès en transports dans nos régions est un aspect essentiel de l’occupation de notre territoire. Cette baisse de services s’ajoute à celles du transport en commun, par rail et routier déjà vécues par nos concitoyens. Pour notre économie, notre développement social, nous affirmons notre solidarité avec la population et demandons au gouvernement de les écouter », ont conclu les députés du Parti Québécois de l’Est-du-Québec.

  • Entrevue à RDI : en marche pour un 194e État à l’ONU!

  • Alain Querry, président du Parti Québecois d’Acadie appuie Martine Ouellet!

    11194515_10152686230630882_5204004915279797683_o

    « Après avoir fait une entrevue avec chacun des candidats et candidate à la chefferie du PQ, pu leur poser des questions sur l’ensemble de leur programme et de leurs idées, leur personnalité, leur sens politique et stratégique, voici mon constat;

    Malgré la combativité, les idées et les remises en questions de Céré, le défi du million de signature de Cloutier et son vent de fraicheur plus que bienvenue, le charisme de PKP.

    Celle qui m’a le plus impressionné par sa connaissance de l’État québécois, la clarté et la détermination dans sa marche pour l’indépendance, son approche social-démocrate et environnementaliste tout en assurant d’avoir une économie forte pour tout les québécois et non seulement pour la classe dirigeante. Elle représente un projet mobilisateur, soit notre pays, un Québec vert, prospère, égalitaire et surtout un Québec qui nous ressemble!

    Mon choix pour notre pays, le Québec, c’est Martine Ouellet »

    Alain Querry, Président du Parti Québécois d’Acadie

  • Des mesures concrètes pour augmenter l’accès à l’art et renforcer la diversité

    Photo_Hugo Pilon-Larose de la Presse

    Montréal, le lundi 4 mai 2015 – Lors d’un point de presse tenu à Montréal au théâtre Prospero, la candidate à la chefferie du Parti Québécois et députée de Vachon, Martine Ouellet, a présenté des propositions concrètes pour renforcer l’art au Québec. « La culture, c’est l’âme d’un peuple et je compte soutenir nos créateurs, nos auteurs pour une plus grande diversité dans la création au Québec, et ce, dans toutes nos régions », a déclaré la candidate en compagnie de l’auteur François Avard et de la comédienne Sylvie Legault.

    Rendre accessible l’art à la jeunesse

    « C’est en faisant découvrir la création artistique dès l’enfance que nous allons permettre aux Québécois d’avoir accès à une plus grande diversité culturelle tout au cours de leur vie. Afin de rapprocher l’art des citoyens dans toutes les régions, je propose d’augmenter le nombre de sorties artistiques pour les élèves du primaire et du secondaire », a déclaré Martine Ouellet. Cette mesure estimée à 5 millions $ permettra aux élèves de participer à deux sorties supplémentaires lors du primaire telles une pièce de théâtre ou une exposition ainsi qu’à deux autres lors du secondaire. En plus d’être bénéfique pour la jeunesse, cette proposition engendre une plus grande diversité artistique en région et elle crée des emplois pour les artistes.

    Appuyer les créateurs d’ici

    Les créateurs et les écrivains sont une richesse inestimable pour la société québécoise afin de nous remettre en question, de nous faire évoluer et de nous faire rêver. Malheureusement, l’austérité imposée par les gouvernements fédéralistes tant à Ottawa qu’à Québec vient empirer la situation déjà précaire dans laquelle ils évoluent. Austérité injustifiée puisque la culture est l’un des trois secteurs les plus créateurs d’emplois. Reconnaissant l’apport essentiel des créateurs d’ici à la société québécoise, Martine Ouellet propose de les soutenir directement en augmentant de 30 % les bourses aux artistes et aux écrivains du Conseil des lettres et des arts du Québec (CALQ). Cet investissement de 3 millions $ permet d’octroyer l’équivalent de 500 nouvelles bourses.

    Augmenter la création de films d’auteur et de documentaires

    Grâce au talent des cinéastes d’ici, le Québec rayonne dans le monde. Le regard qu’ils portent sur notre société et sur la planète est essentiel pour stimuler notre imaginaire, faire avancer notre société et porter un regard critique et indépendant sur les enjeux auxquels nous sommes confrontés. Afin de les encourager à continuer leur travail essentiel de création, Martine Ouellet propose d’augmenter la diffusion de nouveaux films d’auteur et de documentaires à Télé-Québec. Pour ce faire, 2 millions $ seront investis à Télé-Québec afin de diffuser un minimum de 20 œuvres québécoises originales.

    Accompagner la relève musicale

    Le 28 mai prochain à Rivière-du-Loup aura lieu la finale panquébécoise de Secondaire en spectacle. Or, l’avenir de l’organisation est en péril en raison des coupes idéologiques de 40 % du gouvernement Couillard. Contrairement aux libéraux, Martine Ouellet propose de soutenir la relève musicale en rétablissant le budget de Secondaire en spectacle et en investissant 1 million $ supplémentaire dans des concours pour la relève tels le Concours musical international de Montréal, le Festival international de la chanson de Granby, Cégeps en spectacle et Ma première place des arts.

    Donner le goût de la lecture et préserver la diversité

    « À titre de députée de Vachon, j’ai pris l’initiative d’offrir 850 livres pour les bibliothèques des dix écoles de ma circonscription. La lecture est la base de l’apprentissage chez l’enfant, elle lui permet de développer son imaginaire et sa connaissance, c’est pourquoi j’aimerais que cette mesure fasse boule de neige et qu’elle se multiplie dans l’ensemble des écoles primaires et secondaires du Québec », a poursuivi Martine Ouellet en soulignant que cette mesure permet d’appuyer nos écoles, nos auteurs et l’ensemble du milieu littéraire. Reproduire cette mesure pour l’ensemble du Québec équivaut à investir 2,5 millions $ afin d’ajouter 200 000 nouveaux livres dans nos écoles.

    La candidate joint également sa voix à la campagne « Nos livres à juste prix » appuyée par les éditeurs, les libraires, les auteurs et les bibliothèques et elle propose de réglementer le prix du livre. Martine Ouellet revient avec la proposition de l’ancien ministre Maka Koto, bloquée par l’opposition, et propose de limiter à 10 % le rabais offert sur les nouveaux livres. « À terme, si nous laissons uniquement le marché opérer, les rabais extravagants des grandes bannières vont faire disparaitre l’exception québécoise en Amérique, c’est-à-dire un réseau de joueurs indépendants. Nous devons plutôt encourager cette diversité en instaurant un prix réglementé du livre comme c’est le cas dans au moins 14 pays dont l’Allemagne, la Norvège et le Japon », a poursuivi Martine Ouellet.

    Le Québec indépendant

    Les coupes en culture des Conservateurs font mal au Québec. « En plus de couper dans le budget de la culture, le gouvernement canadien vient ajouter l’insulte à l’injure en remplaçant les toiles du peintre québécois Alfred Pellan par un portrait de la reine d’Angleterre! », a conclu la candidate. Un Parti Québécois dirigé par Martine Ouellet va s’engager clairement à réaliser l’indépendance dans le premier mandat afin de rapatrier l’ensemble des leviers politiques de notre nation au Québec, dont ceux essentiels de la culture. De plus, afin de préparer la transition vers le Québec pays, des analyses seront effectuées pour calculer la part des programmes fédéraux qui revient au Québec indépendant.

     

    Source : Patrick Ney, attaché de presse
    Photo : Hugo Pilon-Larose, La Presse

  • Débat des candidats à la chefferie du Parti Québécois à Rimouski

    Débat des candidats à la chefferie du Parti Québécois à Rimouski

    Venez en grand nombre encourager Martine!

  • Débat des candidats à la chefferie du Parti Québécois à Rimouski

    Débat des candidats à la chefferie du Parti Québécois à Rimouski

    Venez en grand nombre encourager Martine!

  • Martine Ouellet propose une révolution pour les régions

    Dépliant Martine Ouellet - Couverture

    Saint-Hubert, le vendredi 1 mai 2015 – La candidate à la chefferie du Parti Québécois et députée de Vachon, Martine Ouellet, s’engage à développer des régions fortes. Martine Ouellet est la candidate qui propose le plan le plus solide pour renforcer les régions du Québec, une véritable révolution.

    Rendez-vous pour l’avenir des régions

    Martine Ouellet propose d’organiser dans chaque région des « Rendez-vous pour l’avenir des régions  », afin de définir les orientations et les créneaux porteurs pour la création d’emplois et de PME. « Il s’agit d’un grand rassemblement avec l’ensemble des intervenants de la région, que ce soit les entrepreneurs, les universitaires, les syndicats, le gouvernement ou les organismes communautaires, c’est là que seront définis les axes de développement prioritaires pour chacune des régions », a déclaré la candidate. L’idée est de bien définir les créneaux d’excellence en fonction du potentiel de chaque territoire, des expertises disponibles et de la créativité des leaders régionaux.

    Fonds de diversification économique de un milliard $ pour les régions

    Les axes de développement des Rendez-vous serviront à orienter les nouveaux Fonds de diversification économique qui seront mis en place dans les régions. Le budget global des fonds sera de un milliard $ sur dix ans afin de créer 30 000 emplois et des retombées économiques totales de six milliards $. « Pour avoir des régions fortes, il est primordial de diversifier l’activité économique et ce sont les intervenants régionaux qui sont les mieux placés pour savoir où investir », a poursuivi la candidate. Les Fonds seront gérés par les acteurs locaux, en collaboration avec Investissement Québec, en s’inspirant du Fonds de diversification économique du Centre-du-Québec et de la Mauricie.

    Partager les redevances avec les régions ressources et augmenter la transformation

    Un gouvernement Ouellet s’engage également à redistribuer une partie des redevances sur les ressources naturelles avec les régions ressources et à augmenter la transformation au Québec dans le secteur de la forêt et des mines. « Grâce à la nouvelle loi sur les mines adoptée à l’unanimité, le gouvernement a maintenant le pouvoir d’exiger plus de transformation des minières. Comme chef du Parti Québécois, je vais travailler à augmenter la transformation du minerai au Québec puisqu’elle crée de trois à quatre fois plus d’emplois que la simple extraction », a ajouté l’ancienne ministre des Ressources naturelles du Québec.

    « Comme première ministre, je propose la Révolution tranquille des régions avec plus de pouvoirs économiques, plus d’information et une plus grande diversité d’emplois », a conclu Martine Ouellet en rappelant que les régions seront grandement gagnantes avec l’indépendance du Québec puisque la construction des derniers piliers manquants à notre pays sera faite dans un souci de développement régional, d’occupation du territoire et d’équilibre entre les grands centres urbains et les régions.

    Encore plus pour les régions : en cliquant sur ce lien, découvrez l’ensemble des propositions de Martine Ouellet pour les régions :

    • Diversifier l’économie des régions et augmenter les pouvoirs des leaders régionaux ;
    • Création de TQI : Télé-Québec Information ;
    • Renforcer l’expertise de l’État québécois ;
    • Augmenter l’achat québécois en agriculture.
  • Une révolution pour les régions – Toutes les propositions de Martine Ouellet pour les régions

    DSCN1157

    Comme chef du Parti Québécois et comme première ministre, je propose :

    Diversifier l’économie des régions et augmenter les pouvoirs des leaders régionaux

    • Tenir des « Rendez-vous pour l’avenir des régions » afin de définir les orientations et les créneaux porteurs pour la création d’emplois et de PME ;
    • Instaurer en région des « Fonds de diversification économique » gérés par le milieu en collaboration avec Investissement Québec. Investissements de un milliard $ sur dix ans entraînant la création de près de 30 000 emplois et des retombées économiques de six milliards $ ;
    • Partager les redevances sur les ressources naturelles avec les régions ressources et en confier la gestion aux acteurs locaux, en collaboration avec le gouvernement du Québec ;
    • Augmenter la transformation de notre minerai au Québec, qui créé de trois à quatre fois plus d’emplois que la simple extraction, afin de stimuler le secteur manufacturier ;
    • Bonifier la Charte du bois pour que la solution bois soit également analysée dans le domaine de la construction au Québec, notamment pour les ponts et les ponceaux ;
    • Une fois le Québec indépendant, octroyer plus de pouvoirs aux régions.

    Création de TQI : Télé-Québec Information

    • Instaurer à Télé-Québec un bulletin quotidien d’information régionale ouvert sur le monde alimenté par des bureaux régionaux. En complémentarité, mettre en place une plateforme web ;
    • Créer « TQI : Télé-Québec Information », réseau panquébécois d’information régionale en continu. L’information des régions pour toutes les régions ;
    • Afin d’être ouvert sur le monde, doter TQI d’une structure lui permettant de partager des contenus avec les services de médias étrangers ;
    • Lorsque le Québec va devenir indépendant, intégrer à Télé-Québec la portion québécoise du financement et de l’expertise de Radio-Canada.

    Renforcer l’expertise de l’État québécois en région

    • Créer la « Société québécoise des eaux (SQÉ) » à Shawinigan pour gérer un vaste programme d’infrastructures de désinfection des eaux avec pour objectif l’amélioration de la qualité des eaux rejetées. Cet investissement de un milliard $ sur 10 ans va permettre de développer une expertise publique tout en créant 10 000 emplois ;
    • Fonder « Hydro-Québec Éolien (HQÉ) » à Gaspé pour gérer les futurs projets d’énergie éolienne.

    Augmenter l’achat québécois en agriculture

    • Augmenter l’offre de produits régionaux dans les SAQ et à inciter les grandes bannières à laisser une plus grande flexibilité aux détaillants afin de favoriser les producteurs québécois ;
    • Continuer la stratégie instaurée par le Parti Québécois d’approvisionnement local pour les institutions publiques ;
    • Offrir un capital-patient à la relève agricole pour l’acquisition de terres et la reprise de fermes ;
    • Documenter le phénomène de la financiarisation des terres agricoles et en concertation avec le milieu, la contrer ;
    • Doter le Québec d’une stratégie de soutien à la production biologique afin de remplacer une partie des produits importés qui comprendrait notamment une aide spécifique à l’installation, une aide à la transition pour les agriculteurs qui opéraient auparavant en régie conventionnelle et une offre adaptée de produits de gestion des risques ;
    • Appuyer le système d’agriculture soutenue par la communauté, dans lequel les consommateurs sont alimentés directement par leurs fermiers de famille ;
    • Un Québec indépendant soutiendrait mieux l’agriculture québécoise. « Prenons l’exemple de l’Accord économique et commercial global entre le Canada et l’Union européenne. Le gouvernement fédéral a choisi de satisfaire les producteurs de bœuf de l’Ouest au détriment des producteurs de fromage du Québec. Ottawa a marchandé l’augmentation des quotas d’importation de bœuf contre un accès supplémentaire des fromages européens au marché canadien. Or, le Québec est le grand perdant, car nous produisons plus de 50 % des fromages au Canada – et plus de 60 % des fromages fins », a déclaré Martine Ouellet.
  • La présidente du PQ de Portneuf, Annie Morin, appuie Martine Ouellet

    article_large
    Annie Morin soutient que Martine Ouellet est la seule des candidats à avoir été claire et directe depuis le début de la course quant à ses intentions en matière de souveraineté, d’environnement et de développement économique.

    Martine Ouellet, députée de Vachon, promet notamment la tenue d’un référendum sur la souveraineté du Québec dès un premier mandat au pouvoir du PQ. «Il n’y a pas d’ambiguïté, elle a un plan et elle est la seule à ne pas avoir changé de discours», affirme Annie Morin.

    Découvrez la suite de l’article dans le Courrier de Portneuf.

  • Question à Robert Poëti sur le pont de l’autoroute 25 : un autre PPP libéral qui dérape