• « Pas de passe-droit pour Netflix » – Martine Ouellet

    La chef du Bloc Québécois et députée à l’Assemblée nationale, Martine Ouellet, et  Monique Pauzé, députée de Repentigny et porte-parole de son parti en matière de culture, ont vivement dénoncé le passe-droit accordé à Netflix et Spotify.   

    « La ministre Mélanie Joly doit cesser de se faire la lobbyiste des Netflix, Spotify et Google de ce monde. Il n’y a aucune raison que des compagnies multimilliardaires américaines aient des passe-droits que les créateurs d’ici n’ont pas. Il y a consensus au Québec.  L’ensemble du milieu culturel québécois de même que le ministre de la Culture, Luc Fortin, réclament que les mêmes règles soient appliquées à tous, sans exception. Mais encore une fois, le Canada ferme la porte. Pire encore, c’est une ministre québécoise qui fait la ‘’ job de bras ’’, a déclaré Martine Ouellet. « Une autre démonstration flagrante que le Québec n’est jamais mieux servi que par lui-même », a-t-elle poursuivi.

    « Nous avons demandé à la ministre du Patrimoine que Netflix et Spotify soient soumis aux mêmes règles fiscales que nos diffuseurs. Sa réponse ?  « Nous ne croyons pas qu’une nouvelle taxe soit la solution pour appuyer nos créateurs ». Comment peut-elle justifier cette réponse de deux poids deux mesures. Il ne s’agit pas d’une nouvelle taxe, mais plutôt d’un privilège indu accordé à Netflix par rapport aux autres créateurs culturels. Le gouvernement Trudeau devrait, par souci d’équité, s’engager à abolir ce passe-droit aux géants américains», a ajouté Monique Pauzé.

     «La vérité, c’est que, malgré ce qu’il prétend, le gouvernement Trudeau ne défend ni la culture ni la classe moyenne, il défend les riches privilégiés comme Netflix et contribue à augmenter leurs privilèges et ça, chez nous, ça ne passe pas  », a conclu Martine Ouellet.