• Marc Maltais à Ottawa pour discuter d’ALENA

    Quelques heures après l’annonce de sa candidature à l’élection partielle de Lac-Saint-Jean sous la bannière du Bloc Québécois, Marc Maltais était de passage sur la colline parlementaire à Ottawa avec la chef Martine Ouellet et le leader parlementaire Gabriel Ste-Marie afin de surveiller les progrès des renégociations de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA).
     
    « Je tenais à me rendre immédiatement à Ottawa pour faire savoir qu’on n’acceptera aucun compromis qui pourrait nuire à l’industrie du bois ou à nos producteurs laitiers. L’ALENA représente des milliers d’emplois chez nous. Nous allons nous assurer que les travailleurs de Lac-Saint-Jean ne seront pas mis en danger au profit d’industries ontariennes ou de l’Ouest. Le Bloc Québécois se tiendra fièrement aux côtés des familles de chez nous et nous veillerons à ce que ces négociations se terminent sur une bonne note pour la région », a déclaré Marc Maltais.
     
    Martine Ouellet s’est montrée optimiste pour l’élection partielle du 23 octobre prochain. « Avec un candidat de la trempe de Marc Maltais dans l’équipe du Bloc Québécois, les gens de Lac-Saint-Jean pourront compter sur une vraie voix à Ottawa. Les libéraux ne connaissent pas les régions du Québec. Que ce soit en sacrifiant la gestion de l’offre dans le libre-échange avec l’Europe ou dans leur entêtement à tout centraliser, ils prouvent qu’ils ignorent tout des gens qu’ils sont censés représenter devant Donald Trump. Marc Maltais, lui, a fait ses preuves dans la défense des travailleurs. Personne n’est mieux placé pour défendre l’économie du Lac-Saint-Jean  », a conclu la chef bloquiste.
     
    Marc Maltais sera de retour dans Lac-Saint-Jean dès demain pour discuter avec la population des progrès dans les négociations à Ottawa.