• Le Québec reste très, très loin derrière dans l’obtention de sa juste part des contrats fédéraux

    Québec, le 13 mars 2015 – La députée de Vachon et porte-parole de l’opposition officielle en matière de transports, de stratégie maritime et d’électrification des transports, Martine Ouellet, le député de Saint‑Jérôme et porte-parole en matière d’économie, d’entrepreneuriat, de PME et d’exportations, Pierre Karl Péladeau, ainsi que le député de Verchères et porte-parole en matière d’affaires intergouvernementales canadiennes, Stéphane Bergeron, déplorent que le Québec n’obtienne pas sa juste part des contrats fédéraux pour la construction de navires, alors que le chantier maritime Davie n’a reçu qu’un contrat de 13,6 millions de dollars.

    « Le gouvernement fédéral octroie plus de 100 milliards de dollars pour la construction et l’entretien de navires. Le contrat initial pour la construction a une valeur de 33 milliards, un montant auquel s’ajoutent l’entretien et les éventuels coûts additionnels. Le Québec obtient un maigre 13,6 millions et le gouvernement libéral se réjouit, comme si nous avions réellement obtenu notre juste part. Sur plus de 100 000 millions de dollars en contrats, le Québec en obtient 13,6, soit 0,01 %, alors qu’il paye 20 % de la facture. Est-ce que le gouvernement libéral trouve cela juste pour notre économie et pour nos travailleurs? », a déclaré Martine Ouellet.

    « Bien évidemment, un contrat au chantier Davie est une bonne nouvelle pour les travailleurs. Par contre, les libéraux n’ont rien fait pour que le Québec obtienne sa juste part de ce montant de plus de 100 milliards; qu’a à dire le ministre Jacques Daoust à ces travailleurs pour justifier son inaction? C’est assez navrant de le voir se réjouir ainsi, alors que le Québec est passé à côté de plusieurs milliards de dollars », a ajouté Pierre Karl Péladeau.

    « Les exemples se succèdent et démontrent sans équivoque que le gouvernement libéral de Philippe Couillard est canadien d’abord! Alors qu’il devrait se tenir debout et intervenir haut et fort pour le Québec, il fait plutôt le dos rond, laissant Ottawa donner les contrats à d’autres chantiers maritimes. Il va même jusqu’à s’en réjouir! Le fédéralisme, selon Philippe Couillard, c’est l’abandon pur et simple de la défense des intérêts du Québec », a poursuivi Stéphane Bergeron.

    « Imaginons un peu tous les emplois de qualité que nous aurions pu créer au Québec si, au lieu de donner notre part, soit une somme de plus de 20 milliards de dollars, au gouvernement fédéral pour le financement des contrats de construction et d’entretien des navires, nous avions dépensé cet argent au sein d’un Québec indépendant », ont conclu les députés.

  • Une nouvelle Société québécoise des eaux à Shawinigan

    SQE.jpg

    Shawinigan, le 5 mars 2015 – Martine Ouellet s’engage à rebâtir l’expertise de l’État québécois en gestion de l’eau avec la création de la Société québécoise des eaux (SQE) à Shawinigan. « Au Québec, nous avons développé une expertise de pointe en traitement des eaux. Maintenant, je propose que l’on passe au niveau supérieur avec la création d’un vaste programme d’infrastructures de désinfection des eaux avec pour objectif l’amélioration de la qualité de l’eau rejetée », a déclaré la candidate à la chefferie du Parti Québécois.

    « Au Québec, nous avons fait un grand pas en avant pour la dépollution de nos cours d’eau avec la construction d’usines d’assainissements des eaux dans les années 80-90. Toutefois, pour la plupart des usines, ce n’est que du traitement primaire. Il est grand temps de passer à la prochaine étape, un traitement de désinfection. Je propose donc un vaste programme d’infrastructures de désinfection pour les municipalités d’un milliard $ sur 10 ans. La préparation des appels d’offres, la gestion des contrats et le suivi seront assurés par la nouvelle Société québécoise des eaux. La construction sera assurée par l’entreprise privée et cette initiative permettra de créer des emplois dans toutes les régions du Québec », a annoncé la candidate Martine Ouellet.

    Martine Ouellet propose de recréer l’expertise perdue de la défunte Société québécoise d’assainissement des eaux et de l’élargir à l’ensemble du traitement de l’eau afin que toutes les municipalités puissent bénéficier de ses conseils tant pour la mise à niveau de leurs usines d’eau potable que pour l’assainissement des eaux. La Société québécoise des eaux détiendra une expertise de pointe au niveau environnemental en termes de gouvernance, ce qui lui donnera la possibilité d’établir des relations institutionnelles à l’international tout en valorisant le savoir-faire des entreprises québécoises.

    Développer des régions fortes

    « Le choix de Shawinigan pour la SQE m’est apparu tout naturel en raison de la place privilégiée qu’occupe la Mauricie dans notre histoire économique et hydrique, c’est le lieu emblématique où la force de l’eau a donné naissance à ce qui a été le pôle industriel le plus important du Québec. De plus, ce choix s’inscrit dans une stratégie de développement économique régional, d’occupation du territoire et d’amélioration de l’expertise publique localisée dans les régions », a ajouté Martine Ouellet.

    Martine Ouellet place les régions au cœur de sa campagne à la chefferie du Parti Québécois aux côtés d’une démarche claire et décomplexée pour réaliser l’indépendance du Québec, du soutien aux familles et du développement économique intelligent. Pour les régions, la SQE vient s’ajouter aux propositions de Martine Ouellet de créer Hydro-Québec Éolien (HQÉ) à Gaspé pour gérer les futurs projets d’éoliens ainsi qu’à la mise en place de bureaux régionaux d’information à Télé-Québec, qui vont alimenter un bulletin quotidien d’information et un nouveau réseau panquébécois d’information régionale en continu, ouvert sur le monde : Télé-Québec Information (TQI). En conclusion, Martine Ouellet considère que l’État doit servir de levier économique afin de permettre le développement de créneaux d’expertise dans les régions du Québec.

  • Martine Ouellet veut développer des régions fortes  

    Longueuil, le 4 mars 2015 – La candidate à la chefferie du Parti Québécois et députée de Vachon, Martine Ouellet, invite les représentants des médias à un point de presse où il sera question d’un projet novateur pour Shawinigan et la Mauricie.

    Aide-mémoire

    DATE :               Jeudi 5 mars 2015

    HEURE :            10h30

    LIEU :                 Culture Shawinigan

    2100, boulevard des Hêtres

    Shawinigan (Québec)

    G9N 8R8

  • Martine Ouellet lance sa campagne accompagnée d’un large mouvement d’indépendantistes et de progressistes

    Lancement_Martine Ouellet © Marion Gotti-007

    Saint-Hubert, le 1 février 2015 – Lors de son lancement de campagne, la candidate à la chefferie du Parti Québécois et députée de Vachon, Martine Ouellet, fait converger un large mouvement d’indépendantistes et de progressistes. Pour le nécessaire renouveau du Parti Québécois, ses supporteurs sont déjà au travail afin qu’elle devienne la prochaine chef du Parti Québécois. Continuer à lire

  • SLR – Le ministre Robert Poëti doit être transparent

    Québec, le 30 janvier 2015 – À la suite de la diffusion, hier, d’un reportage de l’émission Enquête à propos du système léger sur rail (SLR) sur le nouveau pont Champlain, la députée de Vachon et porte parole de l’opposition officielle en matière de transports, d’électrification des transports et de stratégie maritime, Martine Ouellet, demande au ministre Robert Poëti d’être transparent et de rendre publics l’étude d’AECOM et le rapport du comité d’experts. Continuer à lire

  • Implantation d’un pôle logistique – Le Parti Québécois souligne les avantages indéniables de Contrecœur

    BeFunky_Pole.jpg

    Contrecœur, le 27 janvier 2015 – La députée de Vachon et porte-parole de l’opposition officielle en matière de transports, d’électrification des transports et de stratégie maritime, Martine Ouellet, le député de Verchères, Stéphane Bergeron, le député de Saint-Jean et président du caucus régional de la Montérégie, Dave Turcotte, et le candidat du Parti Québécois dans la circonscription de Richelieu, Sylvain Rochon, tiennent à rappeler que l’implantation d’un pôle logistique à Contrecœur demeure un choix incontournable pour que le Québec puisse maximiser les retombées liées à l’accroissement projeté du transport de marchandises par voie maritime. Continuer à lire

  • Le ministre Robert Poëti brise le consensus sur la ligne bleue

    Québec, le 23 janvier 2015 – La députée de Vachon et porte-parole de l’opposition officielle en matière de transports, Martine Ouellet, dénonce l’improvisation du ministre des Transports, Robert Poëti, qui a annoncé que l’Agence métropolitaine de transport (AMT) étudiera, à sa demande, la possibilité que le prolongement de la ligne bleue vers l’est de Montréal soit réalisé en train de surface. Continuer à lire

  • Un SLR et un train de l’Ouest plus chers pour financer le rendement requis à la Caisse de dépôt et placement

    Québec, le 14 janvier 2015 – La députée de Vachon et porte-parole de l’opposition officielle en matière de transports, d’électrification des transports et de stratégie maritime, Martine Ouellet, émet de sérieuses réserves quant à la place que prendra la Caisse de dépôt et placement dans le financement et l’opération de services de transport collectif au Québec.

    « Rien n’est gratuit ni magique! Le SLR et le train de l’Ouest vont coûter plus cher aux citoyens et aux utilisateurs. En confiant le financement et l’opération à la Caisse, qui n’a pas d’expertise en matière de processus d’approvisionnement ni en ce qui concerne l’opération d’infrastructures de transport collectif, on ajoutera aux coûts des projets le rendement requis de la Caisse », a déclaré Martine Ouellet. Continuer à lire

  • Martine Ouellet dépose son bulletin accompagnée de nouveaux appuis

    BeFunky_Appuis_Depot

    Montréal, le 16 janvier 2015 – Afin d’officialiser sa candidature à la chefferie du Parti Québécois, la députée de Vachon, Martine Ouellet, dépose plus de 2 000 signatures de membres et remet le premier 10 000 $ à la permanence du parti. Bénéficiant d’appuis présents sur l’ensemble du territoire, Martine Ouellet a été en mesure de récolter des signatures dans toutes les régions du Québec. Avec plus de 75 comtés avec au moins 10 signatures, son organisation a largement dépassé l’exigence du parti fixée à 50 comtés. Continuer à lire

  • Martine Ouellet est la première à recueillir les 2 000 appuis de membres

    La députée de Vachon, Martine Ouellet, a annoncé ce vendredi matin qu’elle avait recueilli les 2 000 signatures requises pour se porter candidate à la chefferie du Parti Québécois.

    Martine Ouellet a parcouru les régions du Québec pour rencontrer et échanger avec les citoyens et membres du Parti Québécois durant les dernières semaines. Assemblées générales locales, consultations des membres, activités de signatures lors de 5 à 7, la députée a été présente sur le terrain pour proposer des idées et échanger avec les Québécoises et Québécois. Continuer à lire

Page 12 sur 12« Première page3456789101112