• Le PLQ coupe des emplois en économie sociale !

    75 travailleurs de Certex à Saint-Hubert, dont 20 lourdement handicapés, seront congédiés en raison des coupures du PLQ. Espérons que le gouvernement du PLQ annule sa coupure qui frappe les plus vulnérables … il est encore temps.

  • Le ministre Poëti se laisse narguer par UberX

    Taxi

    Montréal, le 13 novembre 2015 – La députée de Vachon et porte-parole du Parti Québécois en matière de transports, Martine Ouellet, déplore que le service de taxi illégal UberX continue son expansion au Québec, et ce, sous le nez du ministre des Transports, Robert Poëti, qui refuse d’agir.

    « Depuis son arrivée au Québec, le service de transport illégal UberX ne cesse de croître. L’entreprise annonçait hier, en grande pompe, qu’elle allait désormais desservir les villes de Laval et de Longueuil. Pendant ce temps, pendant que l’entreprise continue son expansion en défiant les lois du Québec, le ministre Poëti affirme du bout des lèvres que le service est illégal », a déclaré Martine Ouellet.

    Plus tôt cette semaine, le porte-parole de l’entreprise disait que le nombre de courses UberX était en forte augmentation. Cet automne, durant les journées de manifestation des chauffeurs de taxi, UberX a même eu le culot d’offrir des rabais à ses membres. L’entreprise nargue littéralement le gouvernement du Québec, et le ministre Poëti se contente de regarder la parade.

    « J’ai demandé à plusieurs reprises au ministre Poëti de mettre fin aux opérations illégales d’UberX. J’ai même déposé un amendement en commission parlementaire pour augmenter les amendes imposées aux taxis illégaux, mais le ministre l’a rejeté. S’il est vraiment sérieux quand il dit vouloir s’attaquer à l’illégalité d’UberX, je lui offre toute ma collaboration pour adopter un projet de loi d’ici Noël. Cette loi pourrait prévoir des amendes beaucoup plus importantes, des saisies de véhicules prolongées, des points d’inaptitude, allant même jusqu’à la suspension des permis pour les récidivistes. Les honnêtes chauffeurs de taxi se battent tous les jours pour une paye parfois en deçà du salaire minimum. Ils doivent maintenant composer avec une concurrence illégale et déloyale de plus en plus féroce, car le gouvernement libéral se traîne les pieds », a conclu Martine Ouellet.

    Photo : chauffeurs et propriétaires de taxi de Longueuil

  • Le tuyau d’Énergie Est : la CAQ et le PLQ, incapables de rejeter le projet !

    Voici mon intervention de mercredi, juste avant le vote sur la motion suivante du Parti Québécois​, que le PLQ-CAQ n’a pas appuyée …

    « Que l’Assemblée nationale rappelle qu’elle a adopté une motion unanime exigeant notamment que le gouvernement du Québec assume sa compétence en environnement et renonce à déléguer ses évaluations environnementales à l’Office national de l’énergie;

    Qu’elle rappelle au gouvernement du Québec sa liste de sept conditions pour accepter ou non le projet Énergie Est de TransCanada;

    Qu’elle souligne que 87 % des Québécois désirent que le gouvernement du Québec ait le dernier mot pour autoriser ou non le projet d’exportation de pétrole des sables bitumineux;

    Que l’Assemblée nationale demande au gouvernement d’exercer ses compétences pleines et entières en matière d’environnement, et exige qu’il refuse le projet Énergie Est de TransCanada. »

  • Chantier maritime Davie : Un contrat ferme doit être signé rapidement

    Québec, le 11 novembre 2015 – La députée de Vachon et porte parole du Parti Québécois en matière de stratégie maritime, Martine Ouellet, ainsi que le député de Verchères et porte-parole en matière de relations Québec-Canada, Stéphane Bergeron, demandent au gouvernement canadien de signer rapidement un contrat ferme avec le chantier naval Davie de Lévis pour que le projet Resolve, qui consiste à convertir le MS Asterix en un navire de ravitaillement de la Marine royale canadienne, puisse aller de l’avant.

    Rappelons que la veille du déclenchement de la campagne électorale fédérale, le gouvernement de Stephen Harper a annoncé la signature d’une lettre d’intention avec Chantier Davie Canada qui autorisait le début des travaux au mois d’août. Le chantier espérait la conclusion officielle d’une entente avant la fin du mois d’octobre, mais rien n’a bougé depuis.

    « À quoi bon une stratégie maritime si le plus gros donneur d’ouvrage, le Canada, boude nos chantiers navals et investit notre argent à l’extérieur du Québec? À quoi bon, si le gouvernement libéral du Québec est incapable de lui faire entendre raison? Pendant que les libéraux du Québec utilisent de l’argent public pour leurs campagnes de publicité et leur autopromotion, des milliers d’emplois, des contrats et des milliards de dollars nous glissent entre les doigts. Le projet Resolve ne représente que 300 M$… alors que les contrats canadiens pour les navires de 35 G$ ont été évalués par le vérificateur général canadien à 100 G$! », a insisté Martine Ouellet.

    « Devons-nous rappeler que sur les 35 G$ que le gouvernement fédéral a officiellement octroyés en contrats au cours des dernières années, absolument rien n’est allé au plus gros chantier naval du Canada? Pour couronner le tout, le gouvernement conservateur s’est littéralement foutu de nous en laissant planer la vague possibilité que Davie obtienne des contrats, uniquement dans le but d’avoir quelques votes de plus le jour du scrutin, mais sans donner la moindre garantie. Or, malgré ces belles promesses, nous en sommes toujours au même point. Le gouvernement libéral fédéral doit atténuer l’injustice dont le Québec est victime et signer rapidement le contrat du projet Resolve », a réclamé Stéphane Bergeron.

  • Le PLQ refuse de se tenir debout devant l’iniquité des contrats maritimes du Canada !

    En rejetant notre motion qui demande à Ottawa une signature ferme du contrat avec la Davie pour le MS Astérix, un contrat évalué à 300 millions $, une fois de plus il fait la carpette devant le Canada !

    Il est important de rappeler que le Québec n’a reçu que des peanuts jusqu’à maintenant des 35 milliards $ de contrats maritimes du Canada des dernières années qui sont maintenant évalués à 100 milliards.

    Signer le contrat du MS Astérix serait un bon début, même si c’est très loin de ce que le Québec mérite. Avec l’impôt que nous payons à ce pays, c’est 20 milliards $ qui devraient être investis dans le secteur au Québec … cela représente 100 000 emplois !

    La Davie, le plus grand et le plus performant chantier maritime du Canada mérite mieux que des peanuts !

  • Honneur à Catherine Beauchemin-Pinard, athlète d’exception en judo

    Une jeune femme de Saint-Hubert, Catherine Beauchemin-Pinard, s’est illustrée de façon remarquable sur la scène internationale en judo dernièrement et je tiens aujourd’hui à saluer sa détermination et son courage. Félicitations Catherine !

  • Le chemin de Chambly a maintenant 350 ans !

    DSC02402

    Ce qu’on appelait la route 1, a été le premier chemin entre deux villes au Québec et il a été construit par le régiment de Carignan-Salières.

    Petite anecdote : il comportait jusqu’en 1890 quatre postes de péage ! Comme quoi ces débats ne datent pas d’hier !

  • Le gouvernement libéral doit rassurer les agriculteurs de Vaudreuil

    Québec, le 5 novembre 2015 – Le porte-parole du Parti Québécois en matière d’agriculture, André Villeneuve, la porte-parole en matière de transports et de stratégie maritime, Martine Ouellet, et le député de Beauharnois, Guy Leclair, demandent au gouvernement d’écouter enfin les agriculteurs de la municipalité de Les Cèdres, qui doivent conjuguer avec la menace de se voir expropriés de leurs terres.
     
    « Le ministre de l’Agriculture, Pierre Paradis, doit mettre un terme à l’inquiétude et s’engager à ne pas toucher à ces terres agricoles. Ces possibles expropriations sont une menace non seulement pour les agriculteurs actuels, mais aussi pour la relève agricole. Parmi les terres visées par le projet, 90 % sont assurées d’avoir une relève », a affirmé André Villeneuve.
     
    La municipalité régionale de comté de Vaudreuil-Soulanges a demandé au gouvernement du Québec de modifier par décret le zonage d’environ 500 hectares de terres agricoles, afin de créer un éventuel pôle logistique dans la municipalité de Les Cèdres. Si le gouvernement veut absolument voir naître le pôle logistique ou une partie du pôle logistique dans cette région, il n’a qu’à utiliser les endroits industriels, qui y sont appropriés et déjà disponibles.
     
    Martine Ouellet interpelle quant à elle le ministre délégué à la Stratégie maritime : « L’établissement d’un pôle logistique ne doit pas se faire au détriment des meilleures terres arables du Québec. Le site de Contrecœur présente des avantages indéniables pour le développement du secteur maritime québécois. Le gouvernement doit rassurer les agricultrices et les agriculteurs de Vaudreuil et leur dire qu’ils ne seront pas expropriés », a-t-elle indiqué.
     
    Pour sa part, Guy Leclair demande au gouvernement d’ouvrir le dialogue avec les citoyens : « Les agriculteurs ont tenté de rencontrer Lucie Charlebois, sans succès. Le gouvernement doit respecter les citoyennes et les citoyens de la région. Ils ont le droit d’être informés et écoutés. Si le gouvernement veut absolument aller de l’avant avec un pôle logistique dans cette région, qu’il utilise les terrains industriels qui sont déjà à sa disposition. Évitons de revivre l’épisode des expropriations de Mirabel », a conclu le député.
  • Une fois de plus, le PLQ refuse le BAPE sur Chaleur Terminals !

    Ce projet insensé d’exportation de pétrole bitumineux par train sans aucune consommation ni transformation au Québec mérite une étude indépendante. Malgré les résolutions récentes de municipalités représentant plus de 1 700 000 citoyens, le PLQ refuse le BAPE !

    Voici la question d’aujourd’hui posée avec mon collègue Mathieu Traversy.

  • Je protège mon école publique – Écoles d’Iberville et Régionale du Vent-Nouveau